Edito

Edito

« Cuisiner, c’est la santé, avec plaisir, c’est la maintenir »

Faire participer les seniors à une alimentation « plaisir » et cuisiner, maintenir la capacité à préparer les plats et même réapprendre à cuisiner avec les ateliers cuisine-senior, est l’un des moyens de conserver la santé quand on avance en âge.

Vieillir en bonne santé demande de manger mieux, sans pour autant manger moins. Le plaisir est un facteur déterminant permettant de maintenir l’envie de manger.

Cuisiner, c’est la santé …La conserver, c’est ce qui est souhaité. Nous savons qu’une alimentation variée, riche en fibres, vitamines, minéraux et anti-oxydants est la clef d’un vieillissement réussi. Or, nous avons constaté une diminution de la pratique culinaire chez les seniors, d’où la possible installation de carences et du risque de dénutrition qu’elle entraîne, voire une prise de poids non bénéfique, par inadaptation des apports aux besoins…
Remettre en question des habitudes acquises, souvent restrictives, (avec l’âge, les recommandations en termes d’interdits s’ajoutent, et s’annulent rarement), permet d’améliorer les apports en aliments essentiels tout en répondant aux besoins nutritionnels plus spécifiques du vieillissement.
Pour ce faire, nous avons privilégié des recettes « adaptées » seniors…pour une meilleure utilisation des composants essentiels.

Elaborées par une diététicienne et un médecin nutritionniste, les recettes ainsi que les « plans alimentaires » sur une semaine ont pour objectifs de :

  • faire bénéficier les participants d’idées et de conseils pratiques leur permettant d’accéder à une nourriture saine, équilibrée, goûteuse,
  • proposer plusieurs variantes de menus, destinées aux personnes en bonne santé, mais aussi à des personnes souffrant de pathologies chroniques, en rappelant que l’équilibre alimentaire ne se joue pas sur un jour, mais sur toute une semaine, voire davantage…
  • renforcer, grâce à une mise en pratique de ces propositions, les compétences des seniors en améliorant leurs aptitudes à composer un repas complet, à le réaliser avec les différents groupes d’aliments et à le déguster avec plaisir

L’accent sera mis, tout à la fois, sur :

    • l’utilisation de produits frais, de saison, voire surgelés ou en conserves
    • l’apprentissage ou le ré-apprentissage de certains gestes culinaires
    • la confection de plats équilibrés et plaisants, faciles à réaliser

 

    • Sans oublier l’autre levier indispensable pour bien vieillir : bouger…

 

  • En conclusion : pas de retraite pour la fourchette !!!