Les repères > 

Boire

Boire

Le corps est constitué en majorité d’eau entre 60 et 70% selon l’âge.
Chaque jour il y a une perte d’eau par l’urine, les selles, la respiration et la sueur, qui doit être compensée par l’eau des boissons et des aliments.

Les adultes ayant des activités modérées en climat tempéré ont un besoin d’eau de 35 à 45 mL d’eau/kg/jour. Ce besoin vient d’être fixé par l’EFSA (European Food Safety Authority) organe de sécurité alimentaire au niveau européen, à 2500 ml/j pour les hommes et 2000 ml/j pour les femmes dans des conditions de température modérée et avec une activité physique moyenne.

Cette eau est fournie pour près des trois quart par les boissons, l’autre partie étant apportée par l’eau contenue dans les aliments. Les besoins en eau sont augmentés lors d’un travail musculaire intense, surtout en ambiance chaude.

 

 

 

 

Attention : Lorsque la quantité d’aliments consommée diminue, il est nécessaire d’augmenter la quantité de boissons pour compenser le déficit en eau apportée par les aliments.

 

 

Toute augmentation d’un degré de la température corporelle au-delà de 38 °C demande un apport complémentaire de 1/2 litre d’eau.

Il est maintenant admis qu’une quantité d’eau (et/ou de boissons au sens large du terme) suffisante chaque jour joue un rôle sur le maintien d’une bonne santé physique, mais aussi mentale, ainsi que sur le mécanisme de régulation de la température du corps.

 

Attention : Chez un sujet qui avance en âge la sensation de soif diminue, alors que le risque de déshydratation augmente. C’est dire que la sensation de soif est trop tardive et qu’il ne faut pas l’attendre pour d’hydrater…

 

 

Boire un verre d’eau fraîche avant le repas (petit déjeuner, déjeuner ou dîner) est une excellente habitude à prendre, d’autant plus que l’on a souvent soif avant de se mettre à table.
Mais ne pas trop boire non plus avant le repas pour ne pas couper l’appétit…
Le fait de boire en-dehors du repas facilite la digestion, car l’eau est très vite absorbée. Alors qu’en cours de repas, chez certaines personnes, elle peut entrainer des ballonnements si elle gêne la digestion, car l’eau dilue le contenu alimentaire et le liquide gastrique.

 

Quelle quantité d’eau dans nos aliments ?

(Le contenu du tableau est issu du livre Alimentation atout prix de L’INPES)

A noter : les fruits et légumes d’été sont plus riches en eau (ex. fraises, melons, pastèques…)  que les fruits et légumes d’hiver (sauf les agrumes).

Trucs et Astuces :

  • Les petites bouteilles sont plus faciles à manipuler que les grosses, les pots à eau aussi…
  • Si l’eau du robinet présente un goût particulier, la mettre dans une carafe et attendre quelques minutes, ce qui permettra d’éliminer ce goût.
  • Varier tous les types de boisson, mélanger même de l’eau gazeuse avec une eau aromatisée par exemple, ou boire des jus de fruits, de la tisane, du thé, du café, un verre de lait ou un verre de vin à table… mais aussi un yaourt qui est un moyen de boire (environ 1 verre d’eau), même si ce n’est pas sous la forme d’un yaourt à boire…
  • Les légumes de l’alimentation sont composés en majeure partie d’eau. Les fruits également. Mais saviez-vous que les céréales telles que les pâtes, le riz ou la semoule contiennent 70% d’eau quand elles sont cuites…mais pas les légumes secs, telles les lentilles qui n’absorbent pas l’eau de cuisson…

Et l’alcool ?

L’alcool n’est pas un aliment bien qu’il apporte une quantité importante de calories (7 kcal/g , soit intermédiaire entre glucides, protides et lipides ) Cependant ces calories ne sont pas utilisées pour l’alimentation…

L’alcool c’est festif… Mais…ce n’est pas toujours la fête…

Afin de limiter les risques pour la santé, il est conseillé, lors des repas ou lors de l’apéritif, de ne pas dépasser, plus de 2 verres standard pour les femmes et 3 pour les hommes par jour.
Au-delà de ces quantités, les risques liés à l’alcool augmentent fortement.